Spotify : une plateforme conditionnée par le data-driven

Smartphone connecté à Spotiry

Spotify est le Google Analytics du streaming musical. L’entreprise repose exclusivement sur le « data driven » pour développer son service au quotidien. Afin de fidéliser les auditeurs et attirer des annonceurs, Spotify récolte de nombreuses données : localisation, type d’appareil utilisé, goûts musicaux et d’autres encore.

La personnalisation possible grâce aux données

Depuis quelques années se développe la culture de la donnée, permettant à toutes les entreprises d’exploiter les informations qu’elles possèdent. Le but est d’améliorer l’expérience utilisateur grâce à l’ultra personnalisation. Spotify a pris part à cette culture. Cela se retrouve notamment dans leurs playlists « Discover Weekly » ou « Daily mix » . Ces dernières ne sont pas seulement des compilations de titres, mais sont personnalisées en fonction de chaque utilisateur. Les playlists sont inspirées des précédentes écoutes, afin de proposer un choix de musiques susceptible d’être apprécié. La personnalisation comporte deux bénéfices pour les clients. Premièrement, ils gagnent du temps grâce à elle. Et deuxièmement, elle leur donne le sentiment d’être considérés par l’entreprise. Avec cette stratégie, Spotify cherche la satisfaction de ses inscrits et à long terme leur fidélisation.

Il ne faudrait pas oublier l’aspect économique…

Les données collectées ne servent pas qu’à améliorer l’expérience utilisateur. Le marketing et le milieu publicitaire, aujourd’hui, cherchent à mieux connaitre les utilisateurs afin de pouvoir personnaliser et cibler au mieux leurs publicités. De ce fait, les annonceurs s’arrachent les données que peuvent leur fournir Spotify. Pas moins de 140 millions d’inscrits, venant des quatre coins du monde écoutent régulièrement de la musique sur cette plateforme. Autant dire que cela engendre énormément de données.

La nouvelle niche pour Spotify : les podcasts

Le podcast est la tendance du moment et Spotify l’a bien compris. Pour cette raison ils ont, l’année dernière, lancé une liste de recommandations de podcasts : Your Daily Podcasts. Cette liste est basée sur un algorithme afin de la personnaliser en fonction des goûts musicaux et émissions préférées de chacun.

Pour développer et investir encore plus dans ce domaine, Spotify va désormais émettre des publicités ciblées pendant la diffusion de ses podcasts originaux. Elles seront adaptées au profil de l’utilisateur, en fonction de son sexe, son âge, sa ville , son support d’écoute et de ses habitudes musicales. Autrement dit, deux personnes différentes écoutant le même podcast n’auront pas le même type de publicité. Bien évidemment, les marques recevront un bilan quant à la réussite de leur campagne publicitaire. Seront analysés : le nombre de fois que la publicité a été entendue, sa portée ou encore le type d’audience. Si cela vous inquiète, sachez que ces données sont anonymisées, comme le rappelle la politique de l’utilisation des données de Spotify ou voire même supprimées à la demande de l’utilisateur.

Nul doute qu’aujourd’hui Spotify se positionne comme un outil d’influence à exploiter, autant pour les annonceurs que pour les artistes. Mais le modèle de la publicité connait ses limites …  Spotify doit s’adapter s’il veut conserver sa place de leader. Nous pouvons déjà en avoir un aperçu avec l’apparition de publicités promotionnelles personnalisées, même pour les abonnés premium, comme nouvelle source de rémunération.

Cécile Ragondet

Pour plus de contenus sur la thématique des plateformes de streaming, consultez « Le guide du streaming musical ».

Fermer le menu